Le coeur parle

Bienvenue sur mon blog

Archive pour le 11 décembre, 2008

Raconter mes journées

Posté : 11 décembre, 2008 @ 3:44 dans Journal de Bord | Pas de commentaires »

Raconter mes journées dans Journal de Bord dauphin%5B1%5D-776468 

Journal de bord 10/12/2008  Aujourd’hui  est une journée comme toutes les autres. C’est boulot/Bus/dodo. Là je travaille jusqu’à 18h. C’est vide aujourd’hui, mes collègues de travail sont malades. Du coup, je reste seul avec le directeur mais il est gentil sauf que je ne sais pas comment lui parler. Vous voyez, je suis tellement habituée à « chacun pour soi et Dieu pour tous », que maintenant, je n’arrive pas à aller vers les gens. Je m’enferme moi aussi, alors que  je suis quelqu’un de très ouvert. J’aime parler aux gens, plaisanter, leur faire rire, mettre de l’ambiance quoi ! Mais sur le coup, je ne sais comment m’y prendre, faire le premier pas, lui dire Monsieur merci de m’avoir pris dans votre service. Et en plus, quand il m’a appelé après avoir lu mon CV et ma lettre de motivation, il était enthousiasmé. Il me parlait avec une telle générosité et sincérité que ce jour là, j’ai failli pleurer de joie. En effet, il m’avait fait des compliments sur mon parcours en me disant que j’étais quelqu’un de très intéressant, que mon parcours était bien, que j’étais polyvalente, qu’il lui fallait quelqu’un comme moi dans son service. C’était la première fois qu’on me faisait autant de compliments sur ma formation alors que moi-même, je ne suis pas fière de ce que j’ai fait. Je pense avoir échoué dans mes ambitions, que je ne suis pas devenue ce que j’aurais voulu devenir. Comme on dit, on est jamais content de ce qu’on est, de ce qu’on fait, c’est vraiment ce qu’on appelle : « l’éternel  insatisfaction des être humains ». Bref, mon cher directeur même si on se parle pas trop, merci d’avoir cru en moi. Vous avez été merveilleux. Grâce à vous, je retrouve petit à petit confiance en moi et j’espère pouvoir accomplir de grande chose. Mais pour l’instant, je ne suis qu’au point mort, je n’ai pas encore démarré dans mes bonnes résolutions. Avec le temps, ça viendra. Car « tant qu’il y a la vie, il y a de l’espoir ». 

Etre sans être!

Posté : 11 décembre, 2008 @ 12:05 dans Deviens ce que tu es | Pas de commentaires »

chobits310241.jpg 

Je suis ce que je suis. Mais qui je suis vraiment? Un être qui se perd dans ce vaste monde. J’ai besoin de croire en moi, de croire que je suis capable d’accomplir de « grandes choses » non pas pour la célébrité mais pour me sentir humaine dans toute sa splendeur.

Je suis là à l’attente de quelque chose, d’un mot, d’un geste, de ce qui me réveillera de mon long sommeil, de ce qui fera de moi cet être qui se soucie des autres et de leur bien être. Je suis là sans être là car les choses à réaliser, il y en a des tonnes mais il faut trouver cette force de caractère que je n’ai pas encore pour changer les choses dans le bon sens.

 

A méditer.

 

Peut-on vraiment changer?

Posté : 11 décembre, 2008 @ 11:57 dans Deviens ce que tu es | Pas de commentaires »

Peut-on vraiment changer? dans Deviens ce que tu es 511HKKBTX8L._SS500_

Cela fait des années que j’essaie d’induire un changement positif en moi, mais ce n’est pas pour autant que j’y arrive.

Je ne veux plus faire que parler, dire (ne faire que théoriser sur la vie),  j’ai besoin aussi d’être active, d’être dans l’action.

Pour le moment, je ne me sens pas assez valorisée, je suis dans une période de « défaillance narcissique », je m’aime de moins en moins et je me trouve de plus en plus inutile dans ce monde. C’est pour cela que je me pose cette question: peut-on vraiment changer dans le bon sens bien sûr?

 

Sincèrement, je ne le sais pas. En ce qui me concerne, je suis loin du vrai changement.

Notre rencontre

Posté : 11 décembre, 2008 @ 11:49 dans les sentiments | Pas de commentaires »

Notre rencontre dans les sentiments 1177019544_small

C’était un mois de novembre où je t’ai rencontré,

Je ne savais pas qui tu étais,

Je te regardais mais sans comprendre pourquoi.

Quand on s’est parlé, j’ai eu l’impression de te connaître

J’avais peur de notre rapprochement rapide

Car tu as voulu percer le secret de mon coeur d’une manière prématurée.

Tout s’est passé si vite, que je n’ai pas eu le temps de méditer sur ce qu’on vivait,

Tu étais à mes côtés et je ne désirais qu’une chose, t’ouvrir mon coeur

Tu m’as littérallement ensorcelé, je n’avais plus le contrôle de ce coeur ébloui par ta présence

Je ne voulais plus te quitter, c’était la première fois depuis des lustres que je me sentais aussi bien avec quelqu’un.

Si tu savais tout le bonheur que tu m’as procuré ce jour là,

Si tu savais tout le désir et la satisfaction que j’ai eu en ta compagnie,

Si tu savais à quel point tu m’as hypnotisé

C’était quelque chose d’unique et de merveilleux.

Aujourd’hui, je ressens à ton égard ce que l’on nomme « Amour »,

Je t’aime avec toutes mes forces,

Puisque tu as réussi à me délivrer de cette grande tristesse qui ne me quittait plus.

Et si tu as encore des doutes sur mes sentiments,

Sache que je n’aime pas aussi facilement et surtout pas aussi vite,

Mais avec toi, c’est une autre histoire

C’est le commencement d’une autre vie

D’un autre air,

Tu as su ressuscité mon coeur, laisse moi te prouver à quel point,

Je suis capable de t’aimer aussi fort

Laisse moi, une petite place dans ton coeur

Et je serais te rendre heureux.

Crois moi mon amour,

Quand j’aime, c’est à 100%,

Encore une fois,

Je suis disposée à t’ouvrir mon coeur, mon âme,

Sois le bienvenue dans ma vie. « Une envie de ne plus jamais croiser ton chemin »

A l’amour de ma vie, où que tu sois, je serais avec toi. « un soulagement de ne plus être en lien avec toi »

Réçois tout l’amour de mon coeur et plus s’il en reste! « reçois à jamais l’oubli, les souvenirs que je t’ai malheureusement connus, triste réalité ».

Épilogue :un amour inexistant, un des plus mauvais souvenirs de mon existence.

Faut-il vivre plus 400 ans pour espérer rencontrer le véritable amour ?

C’est désespérant !

Enfin bon, viva la vida y viva la Libertad!

 

 

Trouver la force de vivre

Posté : 11 décembre, 2008 @ 11:26 dans Dire et faire dire | Pas de commentaires »

 Trouver la force de vivre dans Dire et faire dire 07092203281090741259205

Bonjour,

On est le 11/12/2008. Ce jour est le commencement de ma transformation. Je m’explique, je ne vais pas attendre le 1ére janvier 2009 pour prendre de bonnes résolutions, je vais dés à prèsent chercher en moi la force que je n’ai pas encore pour continuer à vivre.

En ce jour particulier, je pense à toi ma grande soeur chérie, je te rends hommage et sache que je ne t’oublie pas. Tu fais parti de moi, tu a toujours été là dans mes moments les plus dures, tu me manques.

Autrement, mes bonnes résolutions sont les suivantes:

1) Arrêter de me plaindre

2) Etre forte dans toutes les situations

3) Aller au bout de mes projets « dire et faire »

4) Croire en l’amour, au don de soi, au bien qui triomphera du mal

5) Ne jamais abandonner car la gloire ce n’est pas de ne jamais tomber mais de se relever à chaque fois que l’on tombe

6) Croire en moi et à mes qualitès humaines

7) Donner sans rien attendre en retour

8) Apprendre à m’aimer avec mes défauts

9) Sourire pour donner de l’espoir aux autres

10) Na pas juger les autres et les accepter tels qu’ils sont avec leurs défauts et leurs qualitès

 

Et la suite de ces bonnes résolutions viendront progressivement, pour l’instant, je me suis fixée une première liste à appliquer lentement mais sûrement, je l’espère….

 

tribulations |
Le blog des Ressources Huma... |
hamedhatem |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | FRANCOIS Gérard
| jeje3030
| Notre histoire : jacqueline...